Retour sur la mission au Kasaï : un temps d’encouragement, de restauration et de formation à la consolation biblique

Vos frères pour toute l’équipe : Bertrand & Hervé :

Nous sommes ce matin (12/05) sur la terrasse du jardin luxuriant de Pierre-Etienne et Anne-Claude à Kinshasa. C’est un excellent sas de décompression entre ces 2 dernières semaines et le retour demain en France.

En septembre 2017, lors d’une rencontre de formation des acteurs des centres bibliques à Kinshasa, Bertrand a fait partie de ceux qui ont entendu la souffrance des frères de Tshikapa, au Kasaï, suite à l’accueil de centaines de déplacés après les terribles exactions subies dans les villages.

Nos frères étaient épuisés, dépassés, découragés, moralement et physiquement par cette situation.

La Parole d’Ésaïe 40 a fait jour, et nous avons eu à cœur de préparer et d’apporter un temps d’encouragement, de restauration, et aussi de formation à la consolation biblique.

Notre équipe est constituée avec les centres bibliques et des membres locaux d’EFF : Anne-Claude, Ruth et Alexis de Kinshasa, Chantal de Bunia, Bertrand et moi (Hervé) de France.

Nous avons commencé par une semaine à Tshikapa, Les matinées sont consacrées aux enseignements, émaillés d’exercices en groupes et de partages à plusieurs.

Pourquoi cette souffrance ? Et Dieu alors ?

Les blessures du cœur, les violences faites aux enfants, aux femmes, comment écouter ? Comment amener dans la présence guérissante du Seigneur ? Les processus de deuil, de pardon sont quelques-uns des thèmes présentés à la centaine de personnes présentes (pasteurs ou responsables).

Les après-midi sont consacrés à des exercices d’écoute et de consolation auprès des déplacés, pour ceux qui veulent se former à la pratique de cette consolation biblique.

Les récits sont effroyables, insoutenables, les blessures physiques visibles, certains sont encore hébétés un an après suite à ce qu’ils ont vécu, et pourtant, nous avons vu et entendu des Paroles d’encouragement révélées par le Seigneur à chacun de ceux qui ont pu parler !

Certains ont publiquement renoncé à la vengeance qu’ils avaient préparée, d’autres ont témoigné d’un poids enlevé de leur cœur, « prenez-nous en photos, maintenant nos visages vont changer ! » d’un espoir possible.

A Kananga, une situation un peu différente pour la 2ème semaine, moins de déplacés, les exactions ont eu lieu dans les faubourgs de la ville même.

120 personnes vont suivre la formation

Ponctualité, assiduité, grand intérêt nous réjouissent et nous encouragent.

Au milieu des difficultés qui n’ont pas manquées : tracasseries administratives, vols modifiés, supprimés, pluies parfois diluviennes, récits atroces, le Seigneur nous a soutenus, guidés, éclairés, encouragés. Les très nombreuses personnes qui nous ont portés dans la prière et l’intersession ont aussi leur part dans cette mission !

Nos frères locaux nous ont dit combien cela a pu les encourager, les équiper, et déjà des suites prennent forme : session de restitution, mise en forme d’un accompagnement, groupes « Femmes de valeur » suite aux enseignements spécifiques de nos sœurs aux mamans, projet d’enseignement de la formation : « Accompagnement à la théologie pastorale » par le frère Joël… etc.

Le Seigneur nous a fait la grâce de nous confier de soutenir quelque peu ceux dont il est écrit dans Héb 11. 37-38 que la terre n’était pas digne d’eux, Il nous a gardé, protégé, et a permis que nous ne soyons pas affligés au-delà de la mesure par ce que nous avons pu entendre.

Merci pour vos prières et votre soutien, et nous voulons réclamer encore votre intersession pour ce peuple qui souffre de si terrible façon dans une indifférence générale.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s